Translate

jeudi 18 janvier 2018

RÉFLEXION SUR L'HOMME



L’un des symptômes les plus directs de cette auto-adoration est
l’éblouissement qui frappe l’homme quand il donne tête baissée dans cette
contrefaçon de liberté qui le grise. Pensez donc! II se découvre dieu, il
réalise la puissance mise à sa disposition lorsqu’il utilise son don de
"percevoir" d’une façon logique les mécanismes subtils du visible! L’Univers
semble lui appartenir. Pourquoi se refréner, se restreindre dans l’utilisation de
cette puissance ? II réalise certes l’importance vitale de rester dans les
"limites de l’épure", c’est-à-dire de préserver les équilibres délicats de son
environnement, mais il ne sait plus s’arrêter. Comment peut-il maintenir ces
équilibres, alors qu’il est lui-même "déséquilibré" dans le sens le plus profond
du terme, c’est-à-dire "aliéné" par la perte de sa faculté de discerner qu’il a
une dimension spirituelle, une dimension d’éternité ? Mais déséquilibré,
surtout, parce qu’il a perdu la "source" de cette vie spirituelle. Se rend-il
seulement compte que, coupé de cette communion profonde avec son
Créateur, aveuglé quant au sens de la création et de son devenir, il ne peut
que détruire cet environnement à long terme du fait que, tout simplement,
son environnement interne – c’est-à-dire son âme – est aliéné et malade ?
Une source d’eau amère, parce que polluée, ne peut fournir de l’eau douce,
et par la même, pollue tout ce qu’elle irrigue. La science sans conscience qui
en résulte finira, à long terme, par s’ériger en fossoyeur de l’aventure humaine.

Serge Tarassenko

samedi 13 janvier 2018

SUR LA PEUR

« Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur.

Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toute limite.

C’est notre propre lumière et non pas notre obscurité qui nous effraie le plus.

Nous nous posons la question : « qui suis-je, moi, pour être brillant, radieux, talentueux, merveilleux?»

En fait, qui êtes-vous pour ne pas l’être ?

Vous êtes un enfant de Dieu.

Vous restreindre, vivre petit ne rend pas service au monde.

L’illumination n’est pas de vous rétrécir pour éviter d’insécuriser les autres.

Nous sommes nés pour rendre manifeste la gloire de Dieu qui est en nous.

Elle ne se trouve pas seulement chez quelques élus : elle est en chacun de nous et au fur et à mesure que nous laissons briller notre propre lumière, nous donnons inconsciemment aux autres la permission de faire de même.

En nous libérant de notre propre peur, notre présence libère automatiquement les autres. »

Discours de Nelson Mandela,
Texte de Marianne Williamson.

(Partage de Jean-François Lisjak)

NOUVELLE RUBRIQUE

Hello tout le monde!

Je vais créer une nouvelle rubrique intitulé, "messages du Coeur".
Ce sont des messages que je reçois au fond de mon Coeur durant une journée après méditation ainsi que des messages inspirés d'un ami que je désire mettre à l'honneur.

Cela servira non seulement à vous faire méditer mais aussi à vous permettre de vous recentrer sur Christ qui vit en vous et qui cherche à tout moment à rayonner de votre Être intérieur.

Bonne méditation! Avec la participation de Jean-François Lisjak


dimanche 31 décembre 2017

PETIT MESSAGE FIN 2017

A l'heure où chacun et chacune de nous cherche la paix, en cette fin d'année 2017 je vous partage un message qui m'a vivement touché. Je ne connais pas l'auteur mais je peux reconnaitre que cet homme est branché à la bonne Source.

Soyez tous bénis, exposez-vous à la présence de Dieu qui demeure en vous, qui êtes le temple. Prenez position en tant qu'enfant véritable de Dieu, soyez cohérent et honnête avec vous même et avec les autres. (Si cela vous concerne) Reconnaissez que vous avez fait fausse route, et poussez vers le changement, vers l'avant en oubliant ce qu'il y a derrière vous, échec ou succès.

A bientôt DÉCIDONS DE PORTEZ UNE FOIS POUR TOUTE L'IMAGE DE DIEU, ET DEVENONS LUMINEUX. N'OUBLIONS JAMAIS QUE SI IL FAIT NOIR DEHORS, C'EST PARCE QU'IL Y MANQUE DE LA LUMIÈRE!

Sentinelle de Christ / Tomspirit

La paix véritable ne dépend pas des conditions extérieures.
“ Combien de gens croient qu’en changeant d’appartement, de métier, de pays, de religion, de mari ou de femme, ils auront enfin la paix !
Une petite tranquillité, un répit, oui, peut-être.
Mais tout de suite après, là où ils seront, d’autres tourments viendront les assaillir.

Pourquoi ?

Parce qu’ils n’ont pas compris que la paix dépend avant tout d’un changement dans leur façon de penser, de sentir et d’agir.

Qu’ils fassent là quelques changements et alors, même s’ils restent dans le même endroit, dans les mêmes difficultés, la paix viendra les habiter.
La vraie paix ne dépend pas des conditions extérieures, elle vient du dedans, et c’est pourquoi elle est si difficile à obtenir.

Travaillez sur l’idée d’aimer, de faire le bien, de pardonner et d’apporter partout l’harmonie, le moment viendra où cette idée sera si puissante en vous et imprégnera si profondément toutes vos cellules, qu’elles commenceront à vibrer à l’unisson avec elle.
Celui qui possède cette paix et qui est capable de la répandre autour de lui comme quelque chose de réel, de vivant, devient un vrai fils de Dieu.
Comme l’a dit Jésus : « Heureux ceux qui apportent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu. » "

(Omraam Mikhael Aivanhov)